Projet Nudité - Des nouvelles

20 januari 2006

Projet Nudité à la radiodiffusion néerlandaise: DolceVita radio!

Le 20 janvier 2006, j'étais à la radiodiffusion néerlandaise au programme DolceVita!

juillet 2005

Domaine des Monts de Bussy

J'ai aidé au début d'un joli nouveau camping naturiste en Limousin: Domaine des Monts de Bussy. J'ai construit le site en dialogue avec Alain et Bernadette Tanguy, les propriétaires, et j'ai aussi reçu les clients hollandais. C'est vraiment la peine d'y aller! Il y a beaucoup de possibilités aux alentours de faire la randonnue!

le 25 février 2005

Page 'Sur moi' réinstallée

J'ai découvert que la page 'Sur moi' avait disparu. Je ne sais pas comment cela s'est fait?! Mais désormais, vous pourrez me voir et me contacter de nouveau :-)!  

 

le 14 décembre 2004

Ajouté l'extrait d'un livre inspirant

J'ai ajouté l'extrait d'un livre inspirant par le Dr. Christine Pernlochner-Kügler: Körperscham und Ekel - wesentlich menschliche Gefühle (De la Honte Corporelle et du Dégoût - Des Sentiments Essentiellements Humains). Elle m'a envoyé un e-mail avec un extrait de sa livre et m'a permis de le publier. C'est un livre extraordinaire couvrant un vaste terrain sur la honte corporelle et le dégoût. Mme Dr. Christine Pernlochner-Kügler est anthropologue philosophe et psychologue et intructrice des infirmières. Vous pouvez lire l'extrait ici.

haut de page


le 14 octobre 2004

Voilá, maintenant vous pouvez me voir!

Finalement, j'ai placé une image de moi-même sur mon site! Voyez Sur moi pour me voir!

haut de page


le 4 septembre 2004

De la nudité et de la pudeur: une réponse anthropologique

J'ai ajouté la réponse sur une question que j'ai posée à l'Illuster (magazine d'anciens élèves de l'Université d'Utrecht). Vous la trouverez ici.

haut de page


le 30 août 2004

Traduction française prête

Je viens de finir intégralement la traduction française de l'article du Prof. Bettina Schuhrke!

haut de page


le 21 août 2004

Page déjà ouverte

Bien qu'elle ne soit pas du tout finie, j'ai déjà ouvert la page de la traduction de l'article du Prof. Bettina Schuhrke: De la honte corporelle enfantine et des règles familiales de la pudeur. Ainsi, vous pouvez suivre le processus de traduction.

haut de page


le 18 août 2004

Traductions prêtes

J'ai fini les traductions en néerlandais et en anglais de l'article du Prof. Dr. Bettina Schuhrke. Je vais bientôt commencer la traduction en français. Ayez de la patience, parce que l'article est long!

haut de page


le 8 août 2004

Nouvelle page dans la section allemande

Je viens de placer sur mon site le commencement d'un extrait d'une étude du Prof. Dr. Bettina Schuhrke, nommée "Kindlichen Körperscham und familiale Schamregeln" (De la honte corporelle enfantine et des règles familiales de la pudeur). Dans l'avenir, je vais la traduire en français. Récemment, j'ai égalément écrit un peu plus sur moi.

haut de page


le 31 juillet 2004

Introduction au Nouvel Obs.com

J'ai fini d'écrire l'introduction à mon sélection d'articles du Nouvel Obs.com.

haut de page


le 30 juillet 2004

Une sélection d'articles du Nouvel Obs.com

En ce moment, je suis en train de faire une sélection d'articles du Nouvel Obs.com, et d'en écrire une introduction. Le résultat viendra bientôt.

haut de page

le 30 juin 2004

L'imam Abulwahid van Bommel répond ma question

La question que j'ai posée sur www.maroc.nl :

+La réponse de l'imam

+Des vêtements et le coran

Le coran mentionne quelques raisons pourquoi nous, des enfants d'Adam, devrions couvrir nos corps : comme couverture de notre nudité et gêne ; comme protection contre des influences du temps, de la crasse et du travail, et comme embellissement. La meilleure manière de nous habiller serait un vêtement spirituel d'humain digne dans lequel notre intérieur serait en concordance avec notre extérieur. Ça donne beaucoup des possibilités d'interprétation qui sont rencontrées dans le monde musulman. A partir de l'Indonésie avec le sarong pour les hommes et les femmes jusqu'au Maroc avec la djellaba, les hommes et les femmes ont décidé la mode. Mais selon les idées puritaines musulmanes, même le mot mode ne peut pas être utilisé parce que c'est un aspect limité de temps des vêtements, et selon cette idée, l'islam a donné des instructions de vêtements éternelles. Cependant, la plupart des érudits prennent comme point de départ la possibilité provisoire d'accepter les idées qui sont décrites dans le coran comme décence des vêtements et du comportement. Des idées comme recommander ce qui est connu comme bon et rejeter ce qui est connu comme méchant sont, d'après les érudits, des concepts limités de temps et de lieu. Le niveau de tolérance d'une société peut être grand concernant l'exposition des parties du corps et ceci est déterminant pour ce qu'on définit comme 'bien élévé' ou 'moral'.

haut de page


+Le coran sur la chute de péché

Le coran nous révèle le moment que Dieu s'est adressé à Adam et disait qu'il pouvait séjourner avec son femme au jardin paradisiaque et manger de tout ce qu'il voulait, mais ne pas de cet arbre. Il est même interdit à Adam d'approcher cet arbre, sinon il appartiendrait à ceux qui faisaient du mal à eux-mêmes. Sur quoi Satan commençait ses murmures et insinuations. Soudainement, ils s'étaient conscients de leur nudité qui de origine restait cachée pour eux. L'argument qu'il utilise pour les convaincre paraît avoir peu à faire avec cela. Il disait : "Votre Créateur vous interdit de manger de cet arbre seulement parce que si non, vous deviendriez des anges ou obtiendriez la vie éternelle. " Et pour ajouter plus de force à ses mots, il jurait à eux, comme à présent tout le monde qui mente jure. Ainsi, il savait les décevoir par son tromperie. Et dès le moment òu ils ont mangés de l'arbre, leur nudité a devenu claire à eux, sur quoi ils commençaient de se couvrir avec des feuilles du jardin paradisiaque.

haut de page


+Explication de la chute de péché

Le moment décrit ici vient après la découverte par l'homme de son 'propre faiblesse'. Ça peut dire qu'il découvrait son point sexuel faible, qu'ils devenaient conscients de leur disposition naturelle de se joindre. Soudainement , il se sentit attiré à elle et elle se sentit attirée à lui et ils étaient vaincus par ce sentiment. Le moment même est transformé du spécifique en le général par le coran car le pronom appellatif duo de l'Arabe change en la forme plurielle. Par cette transformation en le pluriel devient clair que l'histoire entière est une ressemblance et qu'elle s'agit de l'origine et la destinée de l'humanité. L'homme était une fois un être innocent qui littéralement n'avait aucune idée qu'il faisait quelque chose de mal. Pour la première fois il a du faire un choix. Il n'avait jamais du faire cela, tout était bien, ce n'était pas nécessaire de faire une distinction. Cette innocence était par contre seulement un circonstance donné par Dieu et pas un vertu de lui-même. En ce sens, l'état d'innocence amenait l'homme à une situation statique qui l'empêchait à son développement moral et intellectuel. La transgression qu'il a fait de son plein gré contre la volonté divine symbolise la croissance de son conscience, a changé tout. En ce moment, il y avait une transformation d'un être instinctivement vivant en un homme consciemment vivant, capable de distinguer entre du bien et du mal et de choisir son propre chemin.

haut de page


+Un saut de quantum pour l'humanité

Bien entendu, cette légende de 'l'homme chuté' - une description que le coran certainement n'utilise pas - décrit pas le retour en arrière de l'homme mais au contraire un saut de quantum de progrès ; une nouvelle phase dans le développement humain. Puisque Dieu donnait l'homme la possibilité d'agir à la fois bien et mal, il était chargé de la volonté morale et livre. De cet analyse, l'argument de Satan devient clair. S'ils mangeaient de l'arbre, de l'innocence angélique éternelle et de la vie éternelle leur seraient échus. Il est précisément en sens inverse, l'homme obtient une vie de croissance spirituelle et physique et de développement spirituel et physique, dans lesquelles il se débat contre le sens de la vie.

Cette exégèse d'un passage du coran sur cet échange, à première vue douloureux, de l'éternel avec la vie temporelle du premier couple d'homme, est semblable à la légende haute médiévale de Faust. Dans cette histoire, un érudit vend son âme au Diable pour de la connaissance. À l'adaptation ultérieure de Goethe il vient plus perte de l'image de l'homme dans le coran. L'homme est balancé entre des forces divines et diaboliques, mais par son souci continuel il tâche de perfectionner le naturel humain et de recevoir la grâce de Dieu.

haut de page


+Les musulmanes et le corps nu

Ainsi, cette explication de texte répond aussi au cliché bien connu que nous sommes tous venus nus au monde, donc que Dieu nous ait créé et conçu ainsi. Puis il ne faut pas se gêner pour cette nudité ou cacher ces formes créatives et belles ? Selon l'interprétation susdite du moment que Adam et Eve étaient expulsés du Paradis, cet cliché est une histoire de 'retour à l'innocence original'. Car aussi entre les musulmanes les conceptions des vêtements et du comportement ne sont pas univoques, en effet le coran indique comme premier voile la paupière humaine. Il ne faut pas voir tout de quatre yeux ouverts.

haut de page


+Instructions des vêtements pour les musulmanes

Aussi bien aux hommes musulmanes qu'aux femmes est dit de baisser leurs regards. Apparemment seulement les femmes sont considérées si attractives que le coran donne des instructions supplémentaires regardent le voir : il leur faut ne pas montrer leur beauté sauf l'inévitable. Nos corps nus et les caractéristiques spécifiques physiques qui discernent les hommes des femmes, constituent notre gêne en sens positif. C'est le moment d'Adam et d'Eve, la découverte d'un mélange des sentiments à première vue de ses corps nus. Pour un homme et une femme qui sont destinés l'un à l'autre, ce n'est pas coupable ou impur. Mais nos corps sont nos affaires privées et ne pas une collection collective de l'art.

haut de page